9 janv. 2013

Dans la douleur...


Voilà une autre image provenant d'un cours sur la perspective donné en décembre à New 3dge. Si cela vous intéresse vous pouvez télécharger un Wip ici pour mieux comprendre ce que j'explique ci dessous :


Le process de cette image a été assez compliqué, voir même douloureux. A la base il y'a avait un croquis en noir et blanc, un simple rough qui suggérait une forme cubique survolant un plan d'eau, avec des montagnes en arrière plan. Ce rough était sensé me servir de base pour expliquer comment définir 2 ou 3 points de fuites, puis dessiner des "plaques" pour définir précisément chaque volume de manière très sommaire. Ces volumes à leur tour, me permettaient de dégager une ligne propre pour commencer à chercher des idées de design. L'étape suivante consistait à placer des textures sur chaque plaque (Métal, fenêtres motifs etc...) pour ensuite appliquer une lumière globale sur l'image en reconstituant un ciel. De là, on pouvait donc facilement (grâce à un layer masqué qui contenait les surfaces en aplats) sélectionner chaque zone d'un seul clic, et commencer à travailler les plans ainsi que leur valeur. J'avoue avoir (hélas...) survolé cette étape ultra importante par manque de temps, pour commencer un travail de peinture sur l'image, afin de casser certaines zones, revoir les designs, rajouter des lumières parasites, du fog etc... Mon cours s'était arrêter ici, mais la guerre venait juste de commencer.

Plus tard... j'ai élargi les bords de mon image pour laisser davantage de place à mes arrières plans, j'ai commencé à changer mes teintes, et très vite, la peinture a pris le dessus. A ce stade, c'est comme si j'avais refait un speed painting sur cette base qui m'offrait pourtant un certain nombre de détails, mais qui ne me convenait pas forcement à tous les niveaux. Je pense que cela vient du fait que je me suis essentiellement consacrer à montrer une méthode, (placage de textures, lignes, comment appliquer une  ambiance globale rapidement)  sans me concentrer spécialement sur le design pur, ou la cohérence de l'image.

J'ai du par la suite refaire 2 ou 3 fois le ciel, puis mon copain Mathias, qui était de passage à la maison me faisait remarquer judicieusement que la lumière de ma gare, et de ma ville en général, n'était pas spécialement raccord avec mon ciel. Du coup, j'ai à nouveau changé la tonalité de mon image. Une grosse passe de peinture, de fog et de textures m'ont amené à me rendre compte que mon bâtiment de droite était illisible et vraiment trop complexe. Allez hop... nouveau design! A nouveau Mathias me soulignait que certains détails méritaient d'être retravaillés (l'intérieur de la gare, des antennes ici et là, des grues). Puis c'est au tour de mes copines Fredéric Augis et Aleksou Briclette, de me conseiller sur les différentes distances entre les bâtiments ainsi que leurs niveaux de contraste, qui feront l'objet de mes dernières retouches sur l'image.

Voilà. 
Tout cela pour dire : "bref.... voilà voilà..."
et pendant ce temps Dylan Cole riait bien fort dans sa grotte :)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire